Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Informations sur l'activité culturelle de l'association WAR HENTCHOU IRVILHAG MAIRIE 29460 IRVILLAC

17 Sep

Yvonne JEAN-HAFFEN est passée par Coatnant..

Publié par war-hentchou-irvilhag  - Catégories :  #Actualités

COATNANT yvonne jean haffen

 

Passionnée de peinture dès l'enfance, Yvonne Jean-Haffen suit les cours d'une école privée et fréquente l'académie de la Grande Chaumière. Élève d'Auguste Leroux, elle participe au Salon des Artistes Français de 1924 et 1925.

En 1925, elle rencontre Mathurin Méheut dont elle devient l’élève, la collaboratrice et l'amie. Ce dernier lui fait découvrir la Bretagne et, dès l’année suivante, elle s'y rend avec son mari et peint «sur le motif» : Erquy, Doëlan, Ouessant sont ses premiers points de chute. Elle découvre pardons, travaux de mer et de terre.

Yvonne Jean-Haffen entre dans le groupe des Artistes Décorateurs en 1925 où elle présentera des œuvres de 1927 à 1935. En 1933, la galerie Charpentier lui propose une exposition personnelle qui lui vaut de bons articles de critiques d'art. En Bretagne, à Brest, elle exposera régulièrement à la Galerie Saluden de 1933 jusque vers 1960.

Elle expose aussi au Salon de la Société Nationale des beaux-Arts jusqu'en 1954 (en en devenant sociétaire en 1947), et également dans d'autres salons parisiens jusqu'en 1986.

En 1925, elle entame une collaboration avec la faïencerie Henriot de Quimper où elle travaillera jusque vers 1950. Elle réalise aussi des pièces de céramique chez des céramistes parisiens et à la Manufacture nationale de Sèvres. Ses pièces de forme sont portées par le courant régionaliste de l'époque.

Elle pratique également la gravure sur bois, lino, cuivre et pierre, et sera invitée à exposer à la société de la Gravure sur Bois Originale.

En 1930, Yvonne Jean-Haffen collabore avec Mathurin Méheut à la décoration de la salle de conférences et des espaces de rencontre de l'immeuble de la Heinz & C° à Pittsburg : ce sera le premier des grands décors auquel elle participera. Sur commande de la Compagnie générale transatlantique puis des Messageries maritimes, Yvonne Jean-Haffen travaille à des décors de paquebot : en premier lieu des œuvres accrochées dans diverses cabines, puis la piscine de l'Aramis et des salles de jeux enfants dans les paquebots Maréchal Joffre, Paul Doumer et Ile de France. Le dernier des grands décors réalisé est celui de l'Institut de Géologie de Rennes encore visible actuellement.

Yvonne Jean-Haffen pratique l'illustration de livres ou d'articles de revues. Elle illustre En Dérive de Roger Vercel (éd. du moulin de Pen Mur), Les Champignons de Roger Heim (éd. Alpina), En parcourant la Normandie de La Varende (éd. Les Flots Bleus), Fontaines en Bretagne d'Yves Milon (Plon).

L'ancrage breton poussa Yvonne Jean-Haffen et son mari à acheter, en 1937, la propriété de la Grande Vigne1, située en bord de la Rance à Dinan qui devint un lieu de repos et le point de départ pour des voyages de travail en Bretagne. Dès 1938, Yvonne Jean-Haffen entreprit la décoration de cette demeure et peignit une fresque sur le mur de la salle à manger, inspirée de la vie bretonne. Elle installa dans la même pièce une partie du mobilier qu'elle avait dessiné pour son appartement de Paris au 30 rue Falguière.

En 1940, la vie artistique devenait difficile dans un Paris occupé. Yvonne Jean-Haffen profita des facilités de ravitaillement de la campagne pour y recevoir Méheut et nombre d'artistes et amis. La Grande Vigne devint alors un centre de rencontres, fort apprécié, entre artistes et littérateurs. On sait qu'entre 1940 et 1944, Mathurin Meheut aimait beaucoup venir à la Grande Vigne, quand, professeur aux Beaux-Arts de Rennes, il partageait son temps entre son domicile de Paris, Rennes où il avait un pied à terre, et Dinan où il travaillait avec Yvonne Jean-Haffen. Il décora, d'ailleurs, la chambre où il couchait lorsqu'il y séjournait, d'une peinture d'inspiration japonaise : d'où le nom de "chambre de Mathurin Méheut" que l'on visite dans cette maison, même s'il ne fut pas le seul à l'utiliser.

Après la mort de Mathurin Méheut en 1958, Yvonne Jean-Haffen acheta, avec l'aide d'amis influents de ce dernier, une maison (place du Martray) et la transforma en musée. L'exposition des œuvres données par sa femme et sa fille (Marguerite et Maryvonne Méheut) permit ainsi de conserver la mémoire de l'artiste. Yvonne Jean-Haffen assura la direction du musée, de son ouverture en 1972 jusqu’en 1992, année où elle fut décorée de l'ordre de l'Hermine. Elle avait été nommée Chevalier des Arts et des Lettres en 1991.

En 1987 la Grande Vigne, son jardin, le mobilier, et le fonds d'œuvres furent donnés à la Ville de Dinan conjointement par Yvonne Jean-Haffen et son neveu. La maison est ouverte au public depuis 1993 et chaque année un nouveau thème détermine l'exposition d'œuvres spécifiques d'Yvonne Jean-Haffen.

Le dessin représentant le calvaire-fontaine de Coatnant y est visible..

EXTRAIT DE WIKIPEDIA 

Cette année, jusqu'au 6 janvier 2018, au Musée de Pont-Aven, on peut découvrir certaines de ses œuvres, notamment  "La récolte des fraises à Plougastell" 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=5&v=gWqABhhcnNs

 

 

 

Récolte des fraises à Plougastell 1930 Caséine sur toile  ( collection Musée Yvonne Jean-Haffen, Dinan, inv n° HC 41)

Récolte des fraises à Plougastell 1930 Caséine sur toile ( collection Musée Yvonne Jean-Haffen, Dinan, inv n° HC 41)

Commenter cet article

Archives

À propos

Informations sur l'activité culturelle de l'association WAR HENTCHOU IRVILHAG MAIRIE 29460 IRVILLAC