Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Informations sur l'activité culturelle de l'association WAR HENTCHOU IRVILHAG MAIRIE 29460 IRVILLAC

04 Aug

Exposition de peintures en Mairie au Mois d'aout..

Publié par war-hentchou-irvilhag

Exposition de peintures en Mairie au Mois d'aout..

La salle du conseil Municipal accueille une exposition de peintures jusqu'au 31 aout 2016.

Il s'agit des œuvres primées par le concours " Couleurs de Bretagne" dont le thème cette année était le patrimoine de la commune.

Une œuvre est aussi présentée : il s'agit d'un dessin de Fons de Kort, artiste bien connu de la Martyre, mise en vente par les héritiers de l'artiste, la commune l'a acquise en juin 2016.

Elle représente la chapelle Notre Dame de Lorette.

D’origine hollandaise, Fons de Kort est arrivé à La Martyre par un beau jour de 1972. Il a acheté une vieille bâtisse de la commune dont il était tombé amoureux, « la maison des gardes », et y a résidé jusqu’à son décès, lundi 11 avril 2011.

Passionné du patrimoine architectural breton, il fut, avec Pierre Abéguilé, l’artisan infatigable de la restauration de l’enclos paroissial de La Martyre. Les deux hommes ont travaillé ensemble pendant 30 ans. Fons de Kort était également un artiste dont les peintures sont renommées. Vice-président de Tiez-Breizh, l’association valorisant l’habitat traditionnel breton, il a écrit de nombreux ouvrages qui font référence : Les maisons de Bretagne aux éditions Eyrolles, En flânant dans les cités bretonnes aux éditions Coop Breizh, ainsi qu’une monographie : La Martyre, l’église, la foire.

Son nom demeurera associé à l’enclos paroissial, fleuron de l’architecture religieuse bretonne, qu’il connaissait sur le bout des doigts, et dont il a défendu la restauration avec passion. Pierre Quélennec, maire, lui rend hommage : « La commune lui doit beaucoup. Sa grande culture et sa volonté inébranlable nous ont été précieuses ».

« Après un passage en région parisienne, notamment à Auvers-sur-Oise, où il a longtemps séjourné, Fons de Kort est arrivé à La Martyre, en 1972, au guidon de son vélo. Après avoir fait l'acquisition de la «Maison des gardes», il ne quittera plus la cité Saint-Salomon qu'il a dessinée sous toutes ses coutures.

Vice-président de l'association «Tiez Breiz», diplômé en architecture et en histoire de l'art, dessinateur et peintre aux mille et une facettes, Fons de Kort a consacré son existence à «lire la pierre», passion qu'il a toujours partagée avec ses congénères à travers ses conférences, ses articles dans la presse spécialisée et surtout ses centaines d'aquarelles. «Mieux on comprend, plus on aime, mieux on aime, plus on admire». Fons de Kort a fait sienne cette philosophie de Guitry. «Le patrimoine, c'est tout ce que j'ai sous les yeux, encore faut-il savoir ce qu'il y a dedans et comprendre. Je suis ébahi par toutes ces créations, notamment en Bretagne. Aucun clocher ne ressemble à un autre, c'est bien». Fons de Kort était âgé de 84 ans. Ses obsèques se sont déroulées, hier, dans la plus stricte intimité.

© Le Té
légramme – «

Commenter cet article

Archives

À propos

Informations sur l'activité culturelle de l'association WAR HENTCHOU IRVILHAG MAIRIE 29460 IRVILLAC